Contrôle actif d’instruments à vent – Thèse


labo7_1-604x270Thibaut Meurisse soutiendra sa thèse intitulée « Contrôle actif appliqué aux instruments de musique à vent« , le 9 décembre 2014 à 14h30 à l’Ircam.

Son résumé:

Au début du 21ème siècle, l’innovation dans le domaine des instruments de musique se fait surtout par le biais de la synthèse sonore, via des synthétiseurs et des ordinateurs. Cependant, si ces instruments permettent une création presque infinie de sons nouveaux, l’interaction entre le musicien et son instrument est bien plus pauvre qu’avec un instrument mécanique, ce qui provoque une perte d’expressivité musicale et réduit l’utilité d’une grande maîtrise du geste instrumental. Dans le but d’i nnover tout en conserva nt ce geste musical, cette thèse propose d’appliquer le contrôle actif aux instruments à vent, en particulier sur le trombone muni d’une sourdine active et sur la clarinette basse. Son objectif est de modifier les caractéristiques des résonances des instruments à vent afin d’en modifier le son produit (hauteur, timbre) et la jouabilité. Les effets des modifications apportées aux instruments, lors de l’utilisation de deux méthodes de contrôle actif, sont observés sur l’impédance d’entrée des instruments, sur leur fonction de transfert et sur le son rayonné. Un contrôle actif par feedback simple n’utilisant que des gains et des déphasages est appliqué à la sourdine. Cela permet de modifier la fréquence et l’amortissement de sa résonance, avec pour conséquence de modifier l’impédance d’entrée du trombone, et pour l’instrumentiste de faire varier sa jouabilité. Si ce premier contrôle est simple, il ne permet pas de contrôler efficacement un système à plusieurs degrés de liberté. Le deuxième contrôle implémenté est le contrôle actif modal. Il permet, à partir d’un modèle du système à contrôler, de modifier de manière ciblée les paramètres modaux de ses résonances (amortissement et fréquence). Il est appliqué en simulation à un modèle de clarinette puis validé expérimentalement sur une « clarinette basse simplifiée ». Il permet d’importantes modifications des résonances, entrainant des changements notables dans le son et l’impédance d’entrée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.